Mémoires

La rédaction du mémoire universitaire constitue un temps fort de la formation. Elle permet aux étudiants de réfléchir plus posément au champ dans lequel ils sont inscrits et d’interroger un environnement de plus en plus complexe dont la compréhension est indispensable pour une intervention responsable sur les territoires.

En articulant approche théorique et critique d’une part, concrète ou opérationnelle d’autre part, les étudiants posent un regard toujours renouvelé sur les grandes thématiques du Design urbain.

Deux types de mémoire peuvent être distingués : ceux dont le sujet est en lien avec le contenu du stage effectué en milieu professionnel et ceux qui en sont détachés proposant une réflexion sur la discipline ou traitant d’une problématique spécifique. Quel que soit le terrain d’investigation, l’approche est pluridisciplinaire et le plus souvent comparative ou alors offrant des ouvertures vers d’autres illustrations ou expériences. Dans les trois dernières années, la majorité des sujets sont ancrés sur des terrains en France (Bordeaux, Rennes, Paris, Lyon, Marseille…), quelques-uns offrent une ouverture internationale notamment vers l’Espagne (Séville, Valence), l’Allemagne (Hambourg), l’Argentine (Buenos Aires) et la Chine (Pékin). Les sujets traités portent sur les enjeux de l’urbanisme (crises urbaines ; ville durable ; renouvellement urbain ; gouvernance ; …), la fabrique urbaine avec ses références et ses influences (densité ; durabilité ; rénovation/réhabilitation ; patrimoine ; circulation/déplacements ;…), les formes urbaines (entrée de ville, éco-quartiers, grands ensembles, espaces publics,…) et les pratiques. Cette tentative de regroupements thématiques n’est pas exhaustive et quel que soit le sujet, son appréhension comprend un retour sur l’histoire et une dimension humaine et sociétale.

%d blogueurs aiment cette page :